Critiques

     
« Absolument irrésistible ! »
Elle Québec, 2008
           
« C’est une actrice clown – elle me fait penser à Giulietta Masina dans les films de Fellini – qui pose son regard doux, pur et fragile sur la beauté du monde. (…) Il y a dans la (belle) Complainte de Dulcinée, des moments de grâce (…). Toutefois, si le propos peut sembler dense ou tragique, le spectacle ne l’est pas. Car Dulcinée manie à merveille l’humour, le jeu de mots et la satire. » Lire l'article
    
Luc Boulanger, Le Devoir, Montréal, 2008
  
« L’artiste interpelle la salle avec l’aplomb d’une stand-up comique [...] Dulcinée Langfelder évolue sur la scène comme le font les danseurs et les mimes. La palette de son jeu est vaste. Ses mimiques évoquent parfois les films muets des années 20. Amples et surs sont ses mouvements : résultat croisé d’années de pratique assidue de mime et de danse, sans doute. Les chorégraphies du spectacle sont simples. Mais les scènes s’enchaînent sans fléchir et donnent à penser au public qu’il assiste à une heureuse collision d’une oeuvre épique et d’une bande dessinée, l’humour se déclinant ici de nombreuses façons. La démarche de Dulcinée Langfelder intègre de plus le chant et la vidéo [...] L’humour de l’artiste, New Yorkaise de naissance, rappelle, par ses nombreux retournements, l’approche d’un Woody Allen. » Lire l'article
      
Nathalie de Han, Jeu Revue de Théâtre, Montréal, 2009
          
« On est très vite envoûté par la singularité de l'univers de Langfelder, qui passe tout naturellement du «stand-up» comique à une percée dans la mystique féminine (…) Une oeuvre absolument unique et captivante, à l'image de cette artiste curieuse, drôle et allumée, qui fait passer ses miracles scéniques pour de simples simagrées à deux sous. » Lire l'article
     
Sylvie St Jacques, La Presse, Montréal, 2008
        
« Imaginez ce que donnerait la légendaire danseuse Isadora Duncan réincarnée en humoriste et vous serez, en partie du moins, préparé pour La Complainte de Dulcinée, le plus récent spectacle de Dulcinée Langfelder (…).Telle une possédée, Dulcinée Langfelder plonge dans cette exploration historique, philosophique et féministe. (…) C’est la quête Quichottesque d’une performeuse Chaplinesque, sous la direction de la bien douée Alice Ronfard.// La mise en scène d’Alice Ronfard (…) est tout simplement époustouflante. » Lire l'article
       
Pat Donnelly, The Montreal Gazette, 2008
               
« C’est un spectacle touffu et intelligent, où l’on retrouve l’histoire des femmes, des divinités, les guerres de religions de l’inquisition à aujourd’hui avec beaucoup de références contemporaines [...] Ça prend une allure de cabaret [...] chansons, danses et moments très sensuels [...] Il y a un moment où elle danse nue derrière un grand voile… Mais derrière tout ça, il y a toute la sensualité de la danse, le voile qui cache et qui dévoile mais aussi la femme voilée, le corps enfermé, le corps que l’on devine… Beaucoup de sens et d’émotion dans un très grand spectacle où elle est tour à tour comique, femme fatale, femme sensuelle, personnage de roman plus grand que nature. Vraiment, tous ceux qui ont assisté à ce spectacle-là étaient tout à fait ravis, comblés et étonnés de voir tant d’audace et de propos intelligent, de voir l’immense culture qui nous était offerte sur la scène du Bic. »
    
Annie Landreville, Info-Réveil, Radio-Canada Rimouski, Québec, 2007
   
« Génial! Un texte et une présence sur scène formidables qui donnent lieu à une pièce à la fois comique et songée sur la muse de Don Quichotte. Comédie, multimédias, théâtre, marionnette et danse s’unissent admirablement dans ce chef d’œuvre multidisciplinaire. [...] Il s’agit d’une oeuvre vraiment accessible. »
     
Lee Collins, Agence Creu Cymru, Pays de Galles, UK
   
« Ma pièce préférée de la matinée. Après quelques minutes, nous savions que nous avions affaire à une artiste et à une compagnie extrêmement talentueuses et expérimentées. Inspiré par la Dulcinée de Don Quichotte, ce spectacle comportait des images superbes, une belle bande sonore, des éclairages et un humour sensationnels. »
        
Geoff Cripps, Creu Cymru, Pays de Galles
                    
« La divine Dulcinée Langfelder, avec La complainte de Dulcinée, a réussi le tour de force de créer un spectacle aussi touchant et original que Victoria, pièce qui l’a fait voyager partout dans le monde. »
         
Meilleurs spectacles de l’automne, La Presse, Montréal, 2008
           
« Hallucinant! C’est le genre de spectacle qui fait avancer les choses… » Lire l'article
    
Puisqu’il faut se lever
, radio 98.5FM, Montréal, 2008

 
« Elle, c’est une sorte de funambule: elle joue, elle danse, elle se roule par terre, elle rigole… et je me suis dit: quand est-ce que le funambule va tomber? Elle n’est jamais tombée, et je suis resté à la fin avec l’idée d’une grâce, d’un ravissement, un spectacle tout en nuance, fait par quelqu’un qui a quelque chose à dire. »
    
Je l’ai vu à la radio, Montréal, 2008
 
« Les moyens technologiques mis en place révèlent une belle audace, rarement vue dans le domaine théâtral. (…) C’est donc à une odyssée magique et éclatée que nous convie Dulcinée Langfelder. »
    
Soundbeat Radio, Montréal, 2008
  
« On n’a pas à s’inquiéter car nous sommes entre les mains d’une professionnelle. (…) Le quatrième mur n’est pas seulement brisé mais vole carrément en éclat. Et c'est logique, puisque l'histoire racontée est aussi la nôtre, et c'est là son universalité. Je crois pouvoir affirmer qu'à la fin, la plupart des spectateurs voulaient prendre dans leurs bras cette femme au centre du spectacle ou, à tout le moins, prendre un verre avec elle. » Lire l'article
    
Hour, Montréal, 2008
  
« L'expression "se donner corps et âme" prend ici tout son sens. [...] Parfois drôle, parfois touchante, Dulcinée Langfelder [sait] charmer à coup sûr les spectateurs. » Lire l'article
    
Ariane Martel Bouchard, Le Quotidien, Jonquière, Québec, 2011
« Ce one-woman show est accessible, original, informatif et divertissant.[...] Ce que nous avons vu nous a semblé très inattendu et fascinant. »
   
Elen ap Robert, Creu Cymru, Pays de Galles
  
« Une réelle surprise [...] un heureux mélange de texte, de danse et de projections. »
  
Richard Hogger, Creu Cymru, Pays de Galles