Dulcinée

À propos de Dulcinée

Premières années

Dulcinée a commencé à danser quand elle avait 4 ans avec « Miss Ronnie », qui lui a enseigné Martha Graham Technique. À 13 ans, elle a étudié avec Paul Sanasardo, qui n’aimait pas son habitude de regarder par la fenêtre les gens marchant sur la 6e ave pendant ses exercices de barre. Il lui a lancé un ultimatum : « Vous devez choisir entre regarder à l’extérieur et le studio. Si vous voulez danser dans ma compagnie, vous devez rester concentré à l’intérieur du studio pour les dix prochaines années !  » Ne voulant pas abandonner l’observation de la danse de l’humanité, elle choisit la fenêtre et cesse de danser pendant plusieurs années.

À 17 ans, elle voyage pour la première fois en Europe et découvre un petit théâtre de pantomime dans le jardin Tivoli, à Copenhague. La scène était vide. Elle a imaginé le mime – dont elle ne connaissait rien – comme une forme d’art qui combine la danse et le théâtre, et décide que c’était ce qu’elle voulait faire.

Mime Dulcinée

Ses parents ont insisté pour qu’elle aille à l’université. Elle a choisi Friend World College, une « Université sans murs » quaker, où elle a pu créer son propre programme d’études, à condition que ses études aient pour but d’améliorer le monde. Elle adopte cette philosophie, d’abord pour faire plaisir à ses parents… mais elle y croit fermement encore aujourd’hui.

(*) La Religious Society of Friends (Quakers) a commencé en Angleterre il y a 350 ans. Les Amis croient qu’une partie de Dieu existe dans chaque être humain, et ils préconisent de s’aimer les uns les autres, dans le respect des droits de l’homme, de la justice mondiale, de l’égalité économique et de la paix.

Elle a passé un an à Londres, à l’Ovalhouse, un club de théâtre et de jeunesse, où elle a travaillé aux côtés de jeunes artistes marginalisés… quelques-uns d’entre eux deviendraient des stars, comme John Ratzenberger (Cheers) et Pierce Brosnan (Bond). Elle prend des cours de mime donnés par Iris Walton, une élève d’Étienne Decroux, qui l’encourage à aller travailler avec le maître mime (qui a déjà 84 ans).

En 1975,

elle se rend à Paris pour étudier avec Étienne Decroux. Elle fait du ballet classique 6 fois par semaine. Elle mime et chante dans la rue pour payer ses études et elle crée des flip books (avec de petits carnets volés à Monoprix). Lorsqu’elle a eu besoin d’une évaluation d’un expert de son domaine pour obtenir son diplôme universitaire, elle fait une audition (catastrophique) pour Jacques Tati, qui lui dit de venir le voir à nouveau quand elle a quelque chose de bon à montrer. Elle réussit quand même à obtenir son diplôme.

Lorsque les adjoints de Decroux, Jean Asselin et Denise Boulanger, reviennent à Montréal pour fonder leur entreprise, ils invitent Dulcinea à se joindre à la Troupe Omnibus.

Elle s’installe à Montréal en 1978.

Dans l’entrepôt de Paul Buissonneau,où Omnibus répète, Dulcinée découvre un cerceau dont le diamètre est exactement son hauteur. Elle commence à travailler avec cet objet qui allait devenir son talisman. Elle quitte Omnibus en 1982, et Paul lui donne le cerceau qui la suivra partout jusqu’en 1993.

En 1985,

Elle fonde sa propre compagnie à Montréal : Virtuous Circle Dancetheatre, qui, en 1997, deviendra Dulcinée Langfelder et Co. … Et vous connaissez le reste.

Dulcinea cerceau assis