Victoria

À propos de Victoria

Crée en 1999.

Diffusée en 16 pays, en 7 langues. Près de 500 représentations… et autant d’ovations! Encore disponible pour la tournée.

Cette production-choc a ébloui ses publics en abordant avec humour et compassion la grande, riche, et si actuelle thématique du vieillissement. En 2019, elle célèbre son 20ème anniversaire.

En créant le spectacle Victoria, Dulcinée Langfelder souhaitait trouver une façon de parler de la vieillesse, de la vulnérabilité, de la perte des facultés cognitives et de la mort, mais qui ne soit ni morbide, ni effrayante, ni déprimante. L’artiste et son équipe de concepteurs ont réussi à changer les perspectives, ouvrir le dialogue, changer les attitudes, apprivoiser la vieillesse, la nôtre comme celle de nos proches.

Rares sont les artistes qui arrivent à porter un personnage et un projet aussi longtemps et de façon aussi profitable pour la communauté.

Notre héroïne, Victoria, a perdu la mémoire; elle a perdu sa chatte, elle a perdu le contrôle de sa vie… et de sa vessie. Elle a presque tout perdu. Victoria est l’ombre d’elle-même. C’est un personnage qui a oublié son rôle, un pantin qui s’adapte à des situations dramatiques, comiques ou poétiques… au gré de son imaginaire. Son fauteuil roulant est aussi sa berceuse, sa prison, son partenaire de tango et son charriot volant.

Victoria est un spectacle, tout public, intergénérationnel, qui a un impact particulièrement touchant chez toute personne ayant un proche qui perd la mémoire et son autonomie cognitive. En 20 ans de tournée internationale, des milliers de témoignages l’ont confirmé, Victoria, cette dame âgée qui perd de plus en plus son passé et vit intensément le moment présent, touche les spectateurs droit au cœur et leur apporte une nouvelle capacité de tolérance qui rend le cœur plus léger. Dulcinée Langfelder nous présente une Victoria âgée et malade, mais elle nous apprend à l’aimer profondément, sincèrement, à rire avec elle, à apprécier ses moments de lucidité, sa générosité, son empathie. En sortant du spectacle, on a juste envie d’aller serrer dans nos bras l’être aimé atteint de cette triste maladie.

Victoria open arms
Lire la vidéo
Victoria - Bande d'annonce

Crédits

Contribution au texte de Charles Fariala.

Chorégraphie et mise en scène: Dulcinée Langfelder

Scénographie et éclairages : Ana Cappelluto

Compositions électroacoustiques*: Christian Calon

Compositions musicales : Philippe Noireaut

Vidéos: Yves Labelle

Consultant en vidéo : Jimmy Lakatos

Collaboration à la mise en scène : Maryse Pigeon

Création du rôle du préposé : Real Bosse

Directeur technique : Vincent Santes Gonzalez (ou Martin Lepage)

Équipe technique : Danys Levasseur, Erik Lapierre, Patrice Daigneault, (ou Bruno Lavoie)

Sur scène:

Victoria : Dulcinée Langfelder ou Anne Sabourin

Le préposé: Éric Gingras ou Érik Lapierre

* Autres musiques:

Victoria Tango: Philippe Noireaut et Dulcinée Langfelder
Padam… Padam: Norbert Glanzberg / Henri Contet
Cheek to Cheek: Irving Berlin Funny Face: George Gershwin
My One and Only: George et Ira Gershwin

Musiques avant et après le spectacle :

Imagination: J. Burke / J. Van Heusen
Cheek to Cheek: Irving Berlin
Pianos et arrangements: Philippe Noireaut
Voix : Dulcinée Langfelder

Victoria bras

Le projet Victoria

Le Projet Victoria est un évènement citoyen qui s’articule autour du spectacle présenté chez un diffuseur.

Plusieurs partenaires sont invités à se greffer à l’événement – société Alzheimer, organismes communautaires de service et de soutien aux familles, travailleurs de la santé, institutions publiques ou privées – multipliant ainsi l’impact de la sensibilisation, auprès d’un plus grand nombre de citoyens. La perte de mémoire et des facultés cognitives n’appartient à aucune culture, origine, classe sociale ou religion ; elle atteint, sans différence, toutes les couches de la société, et le nombre de cas ne cesse d’augmenter. Le projet Victoria permet de rejoindre différentes clientèles qui seront réceptives à l’effet bienfaisant du spectacle, et créer ainsi un effet bénéfique pour l’ensemble de la communauté .

Le diffuseur est donc le premier partenaire de ce projet, le catalyseur. Avec le soutien et l’expertise acquise par notre compagnie, le diffuseur rassemble autour de lui des partenaires œuvrant dans sa communauté, des institutions et organismes, qui partagent les objectifs de sensibilisation ou offrent des services de soutien et de soins pour des personnes âgées. L’envergure du projet dépendra de l’implication des partenaires et collaborateurs et de la qualité des activités que chacun pourra y apporter. Nous invitons ces participants à installer des kiosques dans l’entrée pour informer les spectateurs de leurs services. Nous invitons aussi des spécialistes à participer à un panel de discussion sur scène, après le spectacle.

Voici 3 ateliers qui peuvent être offerts en plus du spectacle Victoria.

1. Communication non-verbale

Le ton de la voix ou le regard peut facilement trahir nos meilleures intentions. Cet atelier théorique et pratique vise à mieux maitriser les nuances de la communication. Conçu pour les proches aidants et/ou le personnel soignant.

2. Mouvement pour les ainés

Bouger, être bien dans son corps, rire de bon cœur, une activité saine à partager. Conçu pour les ainés.

3. Making Victoria: séminaire sur la créativité, l'humour et démence.

Voici comment l'artiste, Dulcinée Langfelder, a lutté, appris et réussi à appliquer son art et son désir d'élever le monde avec ce sujet difficile. Conçu pour tous.

Prix et reconnaissances

Certificat de reconnaissance, Conseil des aînés du Québec, 2010 à Dulcinée Langfelder pour son apport à l’amélioration du bien-être des aînés, de leur condition et de leur place dans la société, grâce au travail qu’elle fait depuis 10 ans avec Victoria.

Prix des critiques du journal The Herald afin de reconnaître l’excellence au festival Fringe d’Édimbourg (plus de 2000 spectacles différents sont présentés durant le festival).

À Dulcinée Langfelder pour la meilleure performance en théâtre physique au festival Fringe d’Édimbourg, dans la pièce Victoria.

Prix du public pour le spectacle le plus impressionnant de la saison 2006-2007.

Festival de théâtre de L’Assomption, Québec, 2005

À Ana Cappelluto pour sa scénographie dans Victoria (prix du Cercle des critiques montréalais anglophones).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur pinterest